En cas d'urgence ou afin d'analyser avec vous votre besoin et vous proposer un dispositif sur-mesure

Contactez nous
 

Voir les spécificités de l'accompagnement des plans sociaux, dans l'encart en bas de cette page

Quand mettre en place un dispositif de soutien psychologique ?

- Suite à un évènement potentiellement traumatisant

(décès, tentative de suicide, accident, annonce d'un plan de licenciements)

- Hors contexte de crise, lorsque l'entreprise souhaite élargir les ressources mises à disposition de ses salariés pour les aider dans leur adaptation aux contraintes professionnelles

(en complément du service de santé au travail, et le cas échéant d'un service social)

LA CELLULE D'URGENCE PSYCHOLOGIQUE

L'annonce d'un plan social, d'une fermeture de site, d'un décès, d'un accident, d'une agression, constituent des évènements rencontrés sur son lieu de travail pouvant potentiellement produire un choc et créer un traumatisme chez les salariés.

Suite à ce type d'évènement, les collaborateurs peuvent en effet développer des symptômes de stress post-traumatique invalidants.

Afin de limiter ces risques et d'accompagner au mieux les collaborateurs dans une étape difficile, des cellules d'écoute et de soutien psychologique sont proposées.

 

Objectifs    

- Soulager les tensions associées à l'évènement par l’expression verbale

- Limiter les risques de survenue de stress post-traumatique

- Repérer et orienter au besoin les salariés les plus déstabilisés

- Préparer la réorientation professionnelle du salarié (en cas de réorganisation ou de licenciement)

  

Méthodologie

- Mise à disposition de supports d'information à destination des salariés concernés par la cellule

- Mise en place d'entretiens de soutien individuels et/ou collectifs

- Sensibilisation du manager aux conduites à tenir auprès de son équipe

- Collaboration avec le médecin du travail avec orientation auprès de lui
au besoin (ou auprès du médecin généraliste, voire d'un spécialiste)



Délai d'intervention

Dans les 24 à 48 heures suivant l'évènement ou sur la durée de la réorganisation lorsqu'il s'agit d'un plan de licenciements.

 

Lieu

Dans les locaux de l'entreprise

AUTRE TYPE DE SOUTIEN DES SALARIES

La mise en place de permanences de soutien psychologique constitue une ressource mise à disposition des salariés par l'entreprise. Ce type de dispositif permet la prise en compte et l'aide au traitement des situations professionnelles et personnelles, susceptibles d'altérer le bien-être et par la même la capacité d'adaptation des salariés aux contraintes professionnelles.

 

Objectifs

- Aider les salariés à mieux vivre leur travail

- Développer leurs compétences relationnelles

- Renforcer leur capacité à s'adapter aux contraintes et à solliciter le support nécessaire

 
Méthodologie

- Identification des situations sources de stress ou de mal-être au travail

- Analyse des modes de fonctionnement individuels

- Mise en place d'objectifs opérationnels à partir des marges de manoeuvre individuelles identifiées

 

Deux modalités d'intervention possibles

1- Séances individuelles (1 à 5 séances maximum)
Au delà d'environ cinq séances, la problématique peut nécessiter une prise en charge plus approfondie par un spécialiste hors entreprise

2- Groupes d'expression, d'analyse des pratiques et d'apports théoriques/techniques


Lieu

Dans les locaux de l'entreprise

SPECIFICITES DE L'ACCOMPAGNEMENT DES PLANS SOCIAUX

Une restructuration constitue un évènement stressant, potentiellement traumatisant, susceptible de :

-
déstabiliser l’équilibre de l’individu et le fonctionnement du collectif de travail

-
impacter le développement de l'entreprise dans les années suivant sa mise en oeuvre


Les collaborateurs peuvent être
impactés:

- de façon directe
(licenciement, mobilité interne imposée)

- de façon indirecte
(modification de charge de travail, évolution de l'environnement social)

De l'annonce de la restructuration à sa mise en oeuvre, les salariés sont généralement soumis pendant de nombreux mois à une incertitude concernant leur devenir professionnel, ce qui renforce le caractère anxiogène de la situation.


Ce type de situation à fort risque psychosocial nécessite :

- une prise en charge précoce

- un partenariat avec les acteurs de prévention habituels
(médecin du travail ou infirmière du travail, CHSCT, responsable HSE, assistante sociale du travail, etc.)
© 2010
Créer un site avec WebSelf